Rainer Maria Rilke (1875-1926) : Hortensia bleu / Blaue Hortensie

hortensia-bleu


Comme le fond de vert dans les pots de peinture,
Ces feuilles, desséchées, sont ternes et rugueuses
Sous les ombelles qui, de bleu n’intégrant pas,
Ne font qu’en refléter, provenant du lointain.

C’est un reflet noyé de pleurs et imprécis,
Comme si leur désir était de le reperdre,
Et comme dans de bleus et vieux papiers à lettre,
Y sont inclus du gris, du violet, du jaune.

Tout aussi délavé que dessus un sarrau,
Et qu’on ne porte plus, à quoi plus rien n’arrive :
Comme on perçoit le bref d’une petite vie.

Mais le bleu tout à coup semble se raviver
Dans une ombelle parmi toutes, et l’on voit
‒ Qui nous remue ‒ du bleu, ravi devant du vert.


So wie das letzte Grün in Farbentiegeln
sind diese Blätter, trocken, stumpf und rauh,
hinter den Blütendolden, die ein Blau
nicht auf sich tragen, nur von ferne spiegeln.

Sie spiegeln es verweint und ungenau,
als wollten sie es wiederum verlieren,
und wie in alten blauen Briefpapieren
ist Gelb in ihnen, Violett und Grau;

Verwaschenes wie an einer Kinderschürze,
Nichtmehrgetragenes, dem nichts mehr geschieht:
wie fühlt man eines kleinen Lebens Kürze.

Doch plötzlich scheint das Blau sich zu verneuen
in einer von den Dolden, und man sieht
ein rührend Blaues sich vor Grünem freuen.

(in Neue Gedichte, 1907)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :