Rainer Maria Rilke (1875-1926) : La mort de la bien aimée / Der Tod der Geliebten

Nellie Melba dans le rôle d'Ophélie (Henri Gervex, vers 1910)


La mort, il n’en savait que ce que tous en savent,
Qu’elle nous prend et pousse en un monde muet.
Mais lorsque, sans lui être arrachée – oh que non ! –
Elle fut à ses yeux doucement enlevée,

Glissant vers le versant des ombres inconnues,
‒ Qu’il sentit qu’ils avaient, au-delà, désormais,
Ses sourires de fille aux semblances de lune,
Et sa façon de prodiguer le bien :

Les morts furent pour lui de vieilles connaissances,
Comme si, de son fait, il fût pour chacun d’eux
Un très proche parent ; laissant parler les autres

Et sans en rien les croire, il nomma ce pays
« Le bien localisé », « l’éternellement doux »,
L’explorant à tâtons pour les pieds l’aimée.


Er wußte nur vom Tod was alle wissen:
daß er uns nimmt und in das Stumme stößt.
Als aber sie, nicht von ihm fortgerissen,
nein, leis aus seinen Augen ausgelöst,

hinüberglitt zu unbekannten Schatten,
und als er fühlte, daß sie drüben nun
wie einen Mond ihr Mädchenlächeln hatten
und ihre Weise wohlzutun:

da wurden ihm die Toten so bekannt,
als wäre er durch sie mit einem jeden
ganz nah verwandt; er ließ die andern reden

und glaubte nicht und nannte jenes Land
das gutgelegene, das immersüße -.
Und tastete es ab für ihre Füße.

(in Neue Gedichte, 1907)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :