Rainer Maria Rilke (1875-1926) : Un prophète / Ein Prophet

moise


Exorbités du fait de visions géantes,
Brûlants de la lueur issue du déroulé
Des jugements, qui point, jamais, ne l’exterminent ‒
Tels sont ses yeux, lesquels regardent sous d’épais
Sourcils. Et du profond, déjà, de sa poitrine
S’élèvent de nouveau des mots

Qui ne sont point les siens (car que seraient ses mots ?
Qu’ils seraient prodigués avec ménagement !) :
Mais d’autres, des mots durs : morceaux de fer, des pierres,
Et qu’il doit fondre à la manière d’un volcan

Afin que de pouvoir, par sa bouche-cratère,
Les répandre au dehors ‒ laquelle jure et jure ;
Cependant que son front, pareil au front des chiens,
S’efforce de porter cela,

Cela que le Seigneur prélève de son front :
Celui-là, Celui-là, que tous pourraient trouver,
S’ils s’attachaient aux grandes mains qui leur font signe
Le montrant tel qu’Il est : éperdu de courroux.


Ausgedehnt von riesigen Gesichten,
hell vom Feuerschein aus dem Verlauf
der Gerichte, die ihn nie vernichten, –
sind die Augen, schauend unter dichten
Brauen. Und in seinem Innern richten
sich schon wieder Worte auf,

nicht die seinen (denn was wären seine
und wie schonend wären sie vertan)
andre, harte: Eisenstücke, Steine,
die er schmelzen muss wie ein Vulkan,

um sie in dem Ausbruch seines Mundes
auszuwerfen, welcher flucht und flucht;
während seine Stirne, wie des Hundes
Stirne, das zu tragen sucht,

was der Herr von seiner Stirne nimmt:
Dieser, Dieser, den sie alle fänden,
folgten sie den großen Zeigehänden,
die Ihn weisen wie Er ist: ergrimmt.

(in Neue Gedichte, 1907)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :