Rainer Maria Rilke (1875-1926) : Avant la pluie d’été / Vor dem Sommerregen

arrivee-de-la-pluie-par-la-colline-de-saint-cloud


D’un coup, de tout le vert qu’il y a dans le parc,
Un quelque chose, on ne sait quoi, s’est enlevé ;
On le sent qui s’en vient, plus proche, à la fenêtre,
Faisant silence. Seul, véhément, plein de force,

Retentit dans le bois, ramageant, le pluvier,
Et il nous fait penser à quelque saint Jérôme :
Tant va montant de solitude et de ferveur
De cette unique voix que l’averse de pluie

Va exaucer. Les murs de la salle, de nous
Se sont mis à l’écart, emportant leurs images,
Interdits, croirait-on, d’écouter nos paroles.

Dans le pâlissement des rideaux se reflète
L’incertaine lueur de ces après-midis
Emplis d’anxiété, quand on était enfant.


Auf einmal ist aus allem Grün im Park
man weiß nicht was, ein Etwas, fortgenommen;
man fühlt ihn näher an die Fenster kommen
und schweigsam sein. Inständig nur und stark

ertönt aus dem Gehölz der Regenpfeifer,
man denkt an einen Hieronymus:
so sehr steigt irgend Einsamkeit und Eifer
aus dieser einen Stimme, die der Guß

erhören wird. Des Saales Wände sind
mit ihren Bildern von uns fortgetreten,
als dürften sie nicht hören was wir sagen.

Es spiegeln die verblichenen Tapeten
das ungewisse Licht von Nachmittagen,
in denen man sich fürchtete als Kind

(in Neue Gedichte, 1907)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :