Rainer Maria Rilke (1875-1926) : La Rosace / Die Fensterrose



Là ‒ à l’intérieur : leur foulée nonchalante
fonde un silence propre à te dérouter presque ;
et de même que l’un des chats tout à coup capte
le regard vagabond que l’on porte sur lui,

le capte rudement dans le gros de son œil, ‒
le regard qui, saisi comme en un tourbillon
se maintient en surface un tout petit instant,
puis se laisse engloutir, oubliant tout de soi,

lorsque cet œil de si placide extérieur,
s’ouvrant, clignant, tandis que rauque l’animal,
s’en emparant, l’emporte au fond de son sang rouge ‒ :

de même à l’origine, au sein des cathédrales,
dans leur obscurité, le gros d’une rosace
prenait un cœur et l’emportait au fond de Dieu.


Da drin: das träge Treten ihrer Tatzen
macht eine Stille, die dich fast verwirrt;
und wie dann plötzlich eine von den Katzen
den Blick an ihr, der hin und wieder irrt,

gewaltsam in ihr großes Auge nimmt, –
den Blick, der, wie von eines Wirbels Kreis
ergriffen, eine kleine Weile schwimmt
und dann versinkt und nichts mehr von sich weiß,

wenn dieses Auge, welches scheinbar ruht,
sich auftut und zusammenschlägt mit Tosen
und ihn hineinreißt bis ins rote Blut –:

So griffen einstmals aus dem Dunkelsein
der Kathedralen große Fensterrosen
ein Herz und rissen es in Gott hinein.

(in Neue Gedichte, 1907)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :