Rainer Maria Rilke (1875-1926) : Danseuse espagnole / Spanische Tänzerin

gitanes


Comme en main l’allumette au soufre fume blanche
avant de s’enflammer, et de tous côtés tire
des langues en tressaut : sa danse dans le cercle
des proches spectateurs, vive, claire et brûlante,
commence à tressaillir, ronde, et à se répandre.

Et soudain, elle est flamme, entière et absolue.

D’un unique regard enflammant ses cheveux,
elle fait tout-à-coup tourner impudemment
sa robe tout entière en ce feu ravageur,
d’où ressortent, pareils à des serpents terribles,
les bras nus éveillés, qui claquent, qui s’étirent.

Puis : comme si le feu lui semblait trop étroit,
voici qu’elle en saisit le tout, qu’elle le jette
avec autorité, d’un geste de mépris,
et regarde : il est là, contre terre, enrageant,
brûlant toujours, encore, et ne se rendant pas ‒.
Elle, d’un air vainqueur, sûre d’elle, en un doux
sourire de salut, porte haut son visage
et piétine le feu de ses petits pieds fermes.


Wie in der Hand ein Schwefelzündholz, weiß,
eh es zur Flamme kommt, nach allen Seiten
zuckende Zungen streckt -: beginnt im Kreis
naher Beschauer hastig, hell und heiß
ihr runder Tanz sich zuckend auszubreiten.

Und plötzlich ist er Flamme, ganz und gar.

Mit einem Blick entzündet sie ihr Haar
und dreht auf einmal mit gewagter Kunst
ihr ganzes Kleid in diese Feuersbrunst,
aus welcher sich, wie Schlangen die erschrecken,
die nackten Arme wach und klappernd strecken.

Und dann: als würde ihr das Feuer knapp,
nimmt sie es ganz zusamm und wirft es ab
sehr herrisch, mit hochmütiger Gebärde
und schaut: da liegt es rasend auf der Erde
und flammt noch immer und ergiebt sich nicht -.
Doch sieghaft, sicher und mit einem süßen
grüßenden Lächeln hebt sie ihr Gesicht
und stampft es aus mit kleinen festen Füßen.

(in Neue Gedichte, 1907)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :