Rainer Maria Rilke (1875-1926) : Danse macabre / Toten-Tanz

danse-macabre-fresque-xve-siecle-eglise-abbatiale-de-la-chaise-dieu


Ils n’ont nul besoin d’orchestre de danse ;
ils prêtent l’oreille à leurs cris internes
comme s’ils étaient un nid de hulottes.
Leur angoisse suinte ainsi qu’un abcès,
et l’avant-odeur de leur pourriture, 
leur meilleure odeur, c’est bien encore elle.

Ils ont le danseur bien serré contre eux
le danseur vêtu de festons de côtes,
le bourreau des cœurs, le pur complément
____du couple accompli.
Et de desserrer à la bonne-sœur
le fichu qu’elle a dessus ses cheveux
‒ ne dansent-ils pas avec leurs pareils ?
Celle au teint cireux, le voici qui ôte
sans faire de bruit tous les marque-pages
____de son livre d’heures.

Ils se mettent tous à avoir trop chaud,
c’est qu’ils sont vêtus de façon trop riche ;
la sueur leur gâche, avec sa morsure,
____fronts et croupions,
manteaux et chapeaux, pierres précieuses ;
ils n’ont de souhait que d’être tout nus
comme les enfants, les fous et les folles :
ils dansent encor, toujours en mesure.


Sie brauchen kein Tanz-Orchester;
sie hören in sich ein Geheule
als wären sie Eulennester.
Ihr Ängsten näßt wie eine Beule,
und der Vorgeruch ihrer Fäule
ist noch ihr bester Geruch.

Sie fassen den Tänzer fester,
den rippenbetreßten Tänzer,
den Galan, den ächten Ergänzer
zu einem ganzen Paar.
Und er lockert der Ordensschwester
über dem Haar das Tuch;
sie tanzen ja unter Gleichen.
Und er zieht der wachslichtbleichen
leise die Lesezeichen
aus ihrem Stunden-Buch.

Bald wird ihnen allen zu heiß,
sie sind zu reich gekleidet;
beißender Schweiß verleidet
ihnen Stirne und Steiß
und Schauben und Hauben und Steine;
sie wünschen, sie wären nackt
wie ein Kind, ein Verrückter und Eine:
die tanzen noch immer im Takt.

(in Der neuen Gedichte anderer Teil, 1908)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :