Rainer Maria Rilke (1875-1926) : Les Parcs VII / Die Parke VII

vieille-fontaine-abandonnee


Mais il est des bassins dans lesquels les Naïades
qui ne s’y baignent plus, allongent leurs reflets
qui paraissent noyés et n’avoir plus de forme ;
les allées au moyen de balustrades sont
dans les lointains comme bouchées.

Il tombe constamment d’humides feuilles mortes
et qui descendent l’air comme des escaliers,
l’oiseau qui vocalise est comme une équivoque,
et chaque rossignol est comme empoisonné.

Et même le printemps n’est plus ici prodigue,
parmi ces arbrisseaux, aucun ne croit en lui ;
malgré soi se répand, survivance éventée,
le parfum trouble d’un jasmin

vieux, auquel est mêlée une déliquescence.
Avec toi se déplace une foule de mouches
comme s’il n’y avait, derrière toi, de place
qui ne fût à l’égal abolie, effacée.


Aber Schalen sind, drin der Najaden
Spiegelbilder, die sie nicht mehr baden,
wie ertrunken liegen, sehr verzerrt;
die Alleen sind durch Balustraden
in der Ferne wie versperrt.

Immer geht ein feuchter Blätterfall
durch die Luft hinunter wie auf Stufen,
jeder Vogelruf ist wie verrufen,
wie vergiftet jede Nachtigall.

Selbst der Frühling ist da nicht mehr gebend,
diese Büsche glauben nicht an ihn;
ungern duftet trübe, überlebend
abgestandener Jasmin

alt und mit Zerfallendem vermischt.
Mit dir weiter rückt ein Bündel Mücken,
so als würde hinter deinem Rücken
alles gleich vernichtet und verwischt.

(in Der neuen Gedichte anderer Teil, 1908)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :