Rainer Maria Rilke (1875-1926) : Le Ballon / Der Ball

ballon


Rondeur à qui deux mains par leur chaleur, en vol,
prodiguent, tout là-haut, sans plus s’en soucier
que si c’était leur bien, ce qui dans les objets
ne saurait perdurer, qui trop léger pour eux,

trop peu chose et pourtant demeurant assez chose
pour invisiblement, de tout ce qui dehors
est aligné, d’embée en nous ne pas glisser :

en toi cela glissa, qui hésites encore

à chuter ou voler  : toi dont l’ascension 
– l’on croirait qu’avec toi tu l’entraînes là-haut –,
ravis, le libérant, le jet ‒, toi qui t’inclines
et t’interromps, montrant à ceux qui jouent, soudain, 
de ta hauteur un lieu nouveau , – que tu disposes
comme s’il en allait de quelque pas de danse,

pour ensuite, attendue et de tous souhaitée
vive, sans artifice, et simple, très nature,
dans la coupe tomber de paumes qui s’élèvent.


Du Runder, der das Warme aus zwei Händen
im Fliegen, oben, fortgiebt, sorglos wie
sein Eigenes; was in den Gegenständen
nicht bleiben kann, zu unbeschwert für sie,

zu wenig Ding und doch noch Ding genug,
um nicht aus allem draußen Aufgereihten
unsichtbar plötzlich in uns einzugleiten:
das glitt in dich, du zwischen Fall und Flug

noch Unentschlossener: der, wenn er steigt,
als hätte er ihn mit hinaufgehoben,
den Wurf entführt und freiläßt –, und sich neigt
und einhält und den Spielenden von oben
auf einmal eine neue Stelle zeigt,
sie ordnend wie zu einer Tanzfigur,

um dann, erwartet und erwünscht von allen,
rasch, einfach, kunstlos, ganz Natur,
dem Becher hoher Hände zuzufallen.

(in Der neuen Gedichte anderer Teil, 1908)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :