La coriandre (inédit)


Il nous faut prononcer « co-ri-andre »
pour prendre au sérieux ta féminité
______glisser l’on ne sait quoi
‒ cheveu blond ? tendre voix ? souffle d’ange ? ‒
___d’une diérèse sur la langue
pour allonger ton nom dans sa fluidité :

« andre » sentant trop l’homme & le cor chassant l’ure
dans d’obscures forêts pénétrées de fureurs

avec muscles & musc en cuirasse
___brousaille hirsute sous le casque
___reflets de cuivre & de ferraille.
______

(© LEM 11 09 2018)

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :