Friedrich Rückert (1788-1866) : Lachen und Weinen / Rire et pleurer

Le baiser (Gustav Klimt, 1906-1908)


Rire et pleurer à tout moment,
C’est de l’amour le fondement.
Je riais ce matin de joie
Pourquoi pleuré-je maintenant
À l’heure que le soir descend
Je ne le sais pas même moi.

Pleurer et rire à tout moment,
C’est de l’amour le fondement.
Ce soir je pleurais de douleur,
Et pourquoi peux-tu en riant
Au matin t’aller éveillant,
Je te le demande, ô mon cœur !


Lachen und Weinen zu jeglicher Stunde
Ruht bei der Lieb auf so mancherlei Grunde.
Morgens lacht ich vor Lust,
Und warum ich nun weine
Bei des Abends Scheine,
Ist mir selb’ nicht bewußt.

Weinen und Lachen zu jeglicher Stunde
Ruht bei der Lieb auf so mancherlei Grunde.
Abends weint ich vor Schmerz;
Und warum du erwachen
Kannst am Morgen mit Lachen,
Muß ich dich fragen, o Herz.


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :