Deux poèmes de Nelly Sachs

La bougie dont pour toi j’ai allumé la mèche
L’air lui fait bégayer la langue des flammèches.
Et l’eau me mouille l’œil ; au cimetière appelle
Ta cendre manifeste à la vie éternelle.

Ô haute convergence en ce gueux logement !
Si je savais le sens de tous ces éléments !
C’est toi qu’ils signifient, car tout te signifie,
Toi. Me répandre en pleurs – c’est tout ce que je puis.

***

Je t’écris toi
Au monde tu es revenu
avec le spectrificateur pouvoir des lettres
qui vers ton être est allé tâtonnant
Une lueur paraît
et le bout de tes doigts brasille dans la nuit
image d’astre à sa naissance
tirée du noir comme ces signes –

***

Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.
Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

***

Die Kerze, die ich für dich entzündet habe,
Spricht mit der Luft der Flammensprache Beben,
Und Wasser tropft vom Auge; aus dem Grabe
Dein Staub vernehmlich ruft zum ewgen Leben.

O hoher Treffpunkt in der Armut Zimmer.
Wenn ich nur wüßte, was die Elemente meinen;
Sie deuten dich, denn alles deutet immer
Auf dich; ich kann nichts tun als weinen.

[extrait de In den Wohnungen des Todes (1945)]

***

Ich schreibe dich –
Zur Welt bist du wieder gekommen
mit geisternder Buchstabenkraft
die hat getastet nach deinem Wesen
Licht scheint
und deine Fingerspitzen glühen in der Nacht
Sternbild bei der Geburt
aus Dunkelheit wie diese Zeilen –

[extrait de Glühende Rätsel (1965)]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :