Agostino Favoriti (1624-1682) / Augustinus Favoritus : Fruits factices modelés dans la cire / De Pomis ex cera a fabre fictis

Ces fruits forcent, créés par quelque paume experte,
L’envie de la nature et celle d’y croquer.
Si parfaits, fraise rouge et raisins bigarrés,
Si parfaits,  tranches de pastèque et figue verte,
Pommes jurées tirées de la main du cueilleur,
Châtaignes dans leur bogue, et pruinés pruneaux !
– Que si des raisins peints trompèrent des oiseaux :
Ils pourraient bien, ces fruits, tromper leur créateur.

***

Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.
Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

***

Naturae invidiam, desideriumque palato
Ista movent docta poma creta manu.
Tam bene fraga rubent cum versicoloribus uvis,
Tam bene cum pepone ficus hiante viret.
Perfica jurares modo lecta ex arbore mala,
Prunaque cum hirsutis cerea castaneis.
Qui memores uvam volucres quae picta fefellit ?
Auctorem haec possunt fallere poma suum.

(in Septem illustrium virorum poemata [1672])

Une réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :