Girolamo Amalteo (1507 – 1574) : les seins de Lycoris

Deux pommes sur son sein d’albâtre a Lycoris
Et sur son sein d’albâtre la même a deux fraises.
Deux pommes ? ses tétons ; deux fraises ? ses tétins,
Pommes primant, de teinte, neige – et fraises, roses.
Amour dit, les tétant : « Foin des seins de ma mère !
De ces seins-là s’écoule un bien plus doux nectar ! »

____________________________________________________________
Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

Fert nitido duo poma sinu formosa Lycoris,
illa eadem nitido fert duo fraga sinu.
Sunt mammae duo poma: duo sunt fraga papillae:
poma nives vincent, fraga colore rosas.
Haec Amor exsugens: Valeant, ait, ubera matris;
dulcius his manat nectar ab uberibus.

(in Trium fratrum Amaltheorum Hieronymi, Johannis Baptistae et Cornelii Carmina [1627])

D’autres poèmes de Girolamo Amalteo sur ce blog :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :