Nouveaux échos de Nativité cinquante et quelques

« […] Lionel Edouard Martin excelle à nous plonger dans cette féerie dont il garde assurément la nostalgie, son style à la syntaxe épurée, au vocabulaire ancré dans la terre est une pure merveille dont on ne se lasse pas. […] »

C’est Pierre-Vincent Guitard qui l’écrit sur Exigence Littérature à propos de Nativité cinquante et quelques.

, c’est Nicola Delescluse qui en parle longuement dans son émission sur Radio Campus Lille.

Une réponse

  1. Très beaux témoignages que vous recevez, cher Lionel, en simple expression des qualités littéraires et de la charge d’émotions que possèdent vos écrits à de rares autres pareils.

    Merci encore de nous avoir confié ce texte magnifique. Recevez ma profonde et indéfectible amitié. Hugues

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :