Horace : « N’attends rien d’immortel » (Diffugere nives, in Odes, IV, 7)

Les neiges sont allées _voici qu’aux champs l’herbe repousse,
_____comme aux arbres les feuilles ;
la terre fait peau neuve _et en décrue les fleuves coulent
_____le long de leurs rivages ;
la Grâce et ses deux sœurs _en compagnie des Nymphes osent
_____conduire nues leurs chœurs.
« N’attends rien d’immortel » _prêche l’année comme le jour
_____clément que l’heure emporte.
Le zéphyr adoucit _les froids ; printemps foulé, l’été
_____mourra dès qu’à l’automne
fructifère afflueront _les récoltes, l’hiver inerte
_____va bientôt revenir.
Mais les dégâts du ciel _les lunes vite les réparent :
_____nous, lorsque nous tombons
où sont le vieil Énée _et le riche Tullus, Ancus,
_____sommes ombre et poussière.
Les dieux d’en haut _qui sait s’ils vont grossir de lendemains
_____la somme d’aujourd’hui ?
Un avide héritier _va saisir tout ce qu’en ami
_____tu te seras donné.
Lorsque tu seras mort _et que Minos t’aura rendu
_____sa sentence éclatante,
ni race, Torquatus _éloquence ni piété
_____ne te feront revivre ;
des enfers ténébreux _Diane ne libère point
_____le pudique Hyppolyte,
Thésée ne peut briser _les fers qui tiennent au Léthé
_____son cher Pirithoüs.


Diffugere nives, redeunt iam gramina campis
_____arboribusque comae;
mutat terra vices et decrescentia ripas
_____flumina praetereunt;
Gratia cum Nymphis geminisque sororibus audet
_____ducere nuda chorus.
Inmortalia ne speres, monet annus et almum
_____quae rapit hora diem.
Frigora mitescunt Zephyris, ver proterit aestas,
_____interitura simul
pomifer autumnus fruges effuderit, et mox
_____bruma recurrit iners.
Damna tamen celeres reparant caelestia lunae:
_____nos ubi decidimus
quo pater Aeneas, quo dives Tullus et Ancus,
_____puluis et umbra sumus.
Quis scit an adiciant hodiernae crastina summae
_____tempora di superi?
Cuncta manus avidas fugient heredis, amico
_____quae dederis animo.
Cum semel occideris et de te splendida Minos
_____fecerit arbitria,
non, Torquate, genus, non te facundia, non te
_____restituet pietas;
infernis neque enim tenebris Diana pudicum
_____liberat Hippolytum,
nec Lethaea valet Theseus abrumpere caro
_____vincula Pirithoo.


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle. Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

D'autres odes d'Horace sur ce blog :

Elles sont trop nombreuses pour qu’on puisse en donner ici la liste :
si on est intéressé, saisir « Horace » dans l’outil de recherche
situé en haut à droite de cette page.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :