John Owen (1564 ? – 1628 ?) : Épigrammes

Le sommeil et la mort

Je semble, quand je dors, mort pour un temps, pourtant
il n’y a, dans ma vie, nul aussi doux moment.
Si amère est la mort ? – Je m’en étonne fort :
si doux est le sommeil, image de la mort !

Des fleuves et des hommes

Ru de ru se distingue ainsi que nous de nous
tant que notre vie roule et que les fleuves coulent.
Les rus à l’estuaire ont tous le même goût :
nous, la mort nous confond comme la mer les ondes.

Amour grammatical

Qui aime est asservi, maître est qui est aimé :
« aimer » c’est le passif, et « être aimé » l’actif.

Le sang

Je suis vermeil que c’est merveille, et cours en corps,
roule, sanglant, pareil à sanglard, vais en veines.

L’amour

Commence doux, finit amer,
gai vient l’amour , triste s’en va,
l’eau douce accourt, voulant la mer,
mais sel goûté, amère coule.

Le secret de l’amour

Rarement est aimé qui aime,
pour être aimé, rends-toi aimable
à toutes; mais veux-tu d’aucune
n’être aimé ? Aime !

 Les amants

L’amour se terre en nous tel le feu dans le bois,
comme le feu le bois, l’amour vif nous consume.
Mais le bois devient cendre, et le feu fumeroles
– nous, cendre, et nos amours, quoi d’autre que fumée ?

La vie, l’amour

C’est une loi : tout ce qu’on fait trouve son terme,
nais la vie et l’amour ont leur terme en horreur.


In somnis quamquam simulo pro tempore mortem,
Non est pars vitae dulcior ulla meae.
Permirum est in morte igitur quid tam sit amarum,
Tam dulcis cum sit mortis imago, sopor.

Flumina fluminibus distant, sic nos quoque nobis ;
Dum sumus in vita nos, fluviique via.
Ingressis pelagum sapor amnibus omnibus idem ;
Mors omnes homines aequat, ut aequor aquas.

Quisquis amat servit, dominatur quisquis amatur ;
Quisquis amat patitur, quisquis amatur agit.

Sum crudus, vocor inde cruor ; per corpora curro.
Volvor, et in venis sanguis ut anguis eo.

Principium dulce est, at finis amoris amarus;
laeta venire Venus, tristis abire solet.
Flumina quaesitum sic in mare dulcia currunt;
postquam gustarunt aequor, amara fluunt.

Rarus amatur amans; ut ameris, amabilis esto
omnibus; a nulla vis ut ameris? Ama!

Est amor in nobis, in lignis ut latet ignis,
ignis uti lignum, nos levis urit amor.

ligna sed in cineres vanescunt, ignis in auras;
nos cinis, et noster, quid nisi fumus, amor?

Omnis ad extremum properet licet actio finem;
oderunt finem vita Venusque suum.

(in Epigrammata [1606])


Ces traductions originales, dues à Lionel-Édouard Martin, relèvent du droit de la propriété intellectuelle. Il est permis de les diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :