Catulle (84-54 av. J.-C.) : Les mauvais livres font les bons rhumes (poème 44)

Tibur Villa Hadriana


Ô ma terre sabine, à moins que de Tibur
(Car tu es de Tibur pour ceux qui ont à cœur
De ne pas me blesser ; mais ceux qui à cœur l’ont
Parient n’importe quoi que tu es bien sabine),
Sabine ou de Tibur (c’est le plus vraisemblable),
J’ai fait, dans ta maison voisine de la ville,
Bon séjour, expulsant une mauvaise toux
Certes bien méritée, cadeau de mon bedon
Que j’avais engagé dans de riches ripailles.
En effet, j’ai voulu que Sestius* m’invite,
Et j’ai lu son discours Contre le candidat
Antius ‒ regorgeant de peste et de venin.
De là qu’ayant pris froid, et qu’une toux fréquente
Me secouant, j’ai pris la tangente vers toi
Pour guérir, me soignant au repos, à l’ortie.
Me revoici sur pied ‒ merci du fond du cœur
De n’avoir pas tiré vengeance de ma faute.
Si j’accueille à nouveau les écrits maléfiques
De Sestius : je veux que prenne froid, que tousse
Enrhumé, Sestius, Sestius, et pas moi !
Qui me fait, m’invitant, lire un livre assassin.

* On ignore tout de ce riche Romain qui se piquait de littérature.

O Funde noster seu Sabine seu Tiburs
(nam te esse Tiburtem autumant, quibus non est
cordi Catullum laedere; at quibus cordi est,
quovis Sabinum pignore esse contendunt),
sed seu Sabine sive verius Tiburs,
fui libenter in tua suburbana
villa, malamque pectore expuli tussim,
non inmerenti quam mihi meus venter,
dum sumptuosas appeto, dedit, cenas.
nam, Sestianus dum volo esse conviva,
orationem in Antium petitorem
plenam veneni et pestilentiae legi.
hic me gravedo frigida et frequens tussis
quassavit usque, dum in tuum sinum fugi,
et me recuravi otioque et urtica.
quare refectus maximas tibi grates
ago, meum quod non es ulta peccatum.
nec deprecor iam, si nefaria scripta
Sesti recepso, quin gravedinem et tussim
non mihi, sed ipsi Sestio ferat frigus,
qui tunc vocat me, cum malum librum legi.


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :