Giovanni Pietro Astemio (1505-1597) : La nymphe devenue source

Qui est Giovanni Pietro Astemio ?

Nymphe des bois (Joseph Caraud [1821-1905])


« J’étais nymphe jadis et suis lymphe à présent
____– Torride alors, à présent fraîche ;
Je consumais d’amour et j’éteins maintenant
____– Tendre à cette heure, alors revêche :
Mon poète le sait, qui se mourait dément
____D’amour : désormais sage, il prêche
Poésie en la grotte où fraîchit mon courant. »


Nympha prius nunc lympha, calor nunc frigus, amore
___Accendi, exstinguo nunc levis ante gravis.
Scit meus hoc vates, qui insanus amore peribat,
___Nunc sanus gelidi fontis ad antra canit.

(in Carmina [Première publication : 1971-72])


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :