Les ébénistes (inédit)


L’excroissance qu’on dit loupe,
avec ardeur ils la menuisent
en de petites tables rondes
marquetées d’ébène
et de découpes d’oranger,
les huilant par la suite
d’huile de lin pour garantir
l’utilité promise :

cela devant de jour miroiter la lumière
dans la solennité d’un vers alexandrin,
de nuit des reflets plus modestes,
lune ou flambeaux, tandis que l’on festoie
de loirs au miel, de vulves
farcies de truies ayant porté.

(© LEM 08 06 2018)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :