Chantier (inédit)


Grue dardée. Quel Priape
dort en sous-sol membré massif
et que s’agit-il d’embrocher,
l’ultime hirondelle
a pris depuis longtemps l’envol ‒
c’est en hiver que l’on érige,
restent les merles,
restent les grives.

Les angles droits s’amusent
aux quatre coins parmi l’argile,
creusent debout l’assise,
leurs mains de boue manient la glaise,
triturent les matières,

lancent un os au ciel ‒ qui happe
la friandise : un plein
seau de mortier.

(© LEM 11 06 2018)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :