Gottfried Benn (1886-1956) : Petit aster / Kleine Aster

Qui est Gottfried Benn ?

Bouillon bu, un livreur de bière fut campé sur la table.
Savoir qui lui avait entre les dents fiché
un aster mauve sombre-clair ?
Quand, parti du thorax
et passant sous la peau
avec un long couteau
je lui levai langue et palais,
je lui donnai sans doute un coup, car il glissa
près du cerveau tout près.
Je le lui enfermai dans le creux thoracique
parmi la bourre de copeaux
comme on le recousait.
Bois ton saoul dans ton vase !
Repose en paix,
petit aster !


Ein ersoffener Bierfahrer wurde auf den Tisch gestemmt.
lrgendeiner hatte ihm eine dunkelhelllila Aster
zwischen die Zähne geklemmt.
Als ich von der Brust aus
unter der Haut
mit einem langen Messer
Zunge und Gaumen herausschnitt,
muß ich sie angestoßen haben, denn sie glitt
in das nebenliegende Gehirn.
Ich packte sie ihm in die Brusthöhle
zwischen die Holzwolle,
als man zunähte.
Trinke dich satt in deiner Vase!
Ruhe sanft,
kleine Aster!

(in Fleisch. Gesammelte Lyrik, 1917)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :