Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) : Ginkgo biloba (sur la feuille bilobée de cet arbre)

Qui est Johann Wolfgang von Goethe ?


Cet arbre qui, par l’Orient
À mon jardin fut confié,
Livre en sa feuille un sens latent
Qui réjouit l’initié :

Est-ce un unique être vivant,
Qui en soi-même s’est scindé,
Ou sont-ils deux qui s’élisant
Nous font saisir leur unité ?

J’ai pour résoudre ces problèmes,
Trouvé ce sens, judicieux :
Ne sens-tu pas dans mes poèmes
Que je suis Un en étant deux ?


Dieses Baums Blatt, der von Osten
Meinem Garten anvertraut,
Giebt geheimen Sinn zu kosten,
Wie’s den Wissenden erbaut,

Ist es Ein lebendig Wesen,
Das sich in sich selbst getrennt?
Sind es zwei, die sich erlesen,
Daß man sie als Eines kennt?

Solche Frage zu erwiedern,
Fand ich wohl den rechten Sinn,
Fühlst du nicht an meinen Liedern,
Daß ich Eins und doppelt bin?

Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle. Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

Une réponse

  1. J’ai aimé la botanicite de ces trois quatrains qui glissent au genre humain.La richesse stylistique enchante aussi :dans une hyperbare,l’inciput »Cet arbre » , sujet trouve sa base au troisième vers »livre » qui personnifie arbre;la métaphore file de même que les interrogations de deux dernières strophes.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :