Martial (40-104 ap. J.-C.) : Vivre dans le plaisir

Qui est Martial ?


Toi dont les compagnons se soucient tendrement,
Liber, digne de vivre un bonheur incessant,
Fais que sage, et briller d’amome¹ d’Assyrie
Tes cheveux couronnés d’une coiffe fleurie,
Obscurcis de vin vieux ton verre opalescent,
Réchauffe ton lit mol d’un amour caressant.
Qui vit ainsi, meurt-il dans la force de l’âge,
Pousse plus loin son temps qu’il ne l’a de bornage².

¹ : Il s’agit d’une plante aromatique servant de base à un onguent dont les Romains s’enduisaient les cheveux lors de festivités privées.
² : Le mot à mot dit : « fait plus longue sa vie qu’elle ne la lui a été donnée [par les dieux] »

Liber, amicorum dulcissima cura tuorum,
__Liber, in aeterna vivere digne rosa,
si sapis, Assyrio semper tibi crinis amomo
__splendeat et cingant florea serta caput;
candida nigrescant vetulo crystalla Falerno
__et caleat blando mollis amore torus.
Qui sic vel medio finitus vixit in aevo,
__longior huic facta est quam data vita fuit.

(in Epigrammaton liber VIII, 77)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

%d blogueurs aiment cette page :