Horace : A un arbre assassin (Ille et nefasto te posuit die, in Odes, II, 13)

Celui qui t’a d’abord, arbre, un jour de malheur
planté, puis cultivé d’une main sacrilège
____afin qu’à ses neveux tu nuises
____et sois l’opprobre du village,

sans peine je croirais qu’il avait étranglé
son père, fait couler au plus saint de ses aîtres
____le sang nocturne de son hôte,
____touché des poisons de Colchide

et de toutes horreurs qu’il se peut en tout lieu
concevoir, lui qui t’a dans mon champ repiqué,
____bois déplorable fait pour choir,
____assommer un maître innocent.

Face aux périls, on n’est jamais assez prudent :
du Bosphore, a grand-peur le marin de Carthage,
____il le franchit, sans craindre un sort
____aveugle et venant d’autre part.

Le soldat craint la flèche et la fuite rapide
du Parthe, et lui, le joug, la vaillance italiques ;
____mais la mort, c’est à l’improviste
____qu’elle prend et prendra les hommes.

J’ai failli voir la reine noire, Proserpine,
le tribunal d’Éaque, et le distinct séjour,
____asile des âmes pieuses ;
____et sur sa lyre éolienne

Sapho se lamentant des filles de chez elle ;
et toi, chantant d’un plectre d’or, à sons plus pleins,
____Alcée ! cruels malheurs de mer,
____malheurs d’exil, malheurs de guerre.

D’un silence sacré dire digne, admiré
des ombres ! – mais la foule, épaule contre épaule
____préfère boire de l’oreille
____combats et tyrans détrônés.

Faut-il donc s’étonner si la bête à cent têtes *
par leurs chants ébahie, baisse une oreille noire ?
____– si se reposent les serpents
____dans les cheveux des Euménides ?

Que dis-je ? – Prométhée, le père de Pélops, **
les sons harmonieux les distraient de leurs peines,
____Orion cesse de chasser
____les lions, les timides onces.

* : il s’agit de Cerbère, chien gardien des Enfers, que les auteurs décrivent à 3, 50, 100 têtes, selon leur fantaisie.
** : topos des grands criminels et de leurs condamnations post mortem.


Ille et nefasto te posuit die,
quicumque primum, et sacrilega manu
__produxit, arbos, in nepotum
_perniciem obprobriumque pagi;

illum et parentis crediderim sui
fregisse cervicem et penetralia
__sparsisse nocturno cruore
_hospitis, ille venena Colcha

et quidquid usquam concipitur nefas
tractavit, agro qui statuit meo
__te, triste lignum, te, caducum
_in domini caput inmerentis.

Quid quisque vitet, nunquam homini satis
cautum est in horas: navita Bosphorum
__Poenus perhorrescit neque ultra
_caeca timet aliunde fata,

miles sagittas et celerem fugam
Parthi, catenas Parthus et Italum
__robur; sed inprovisa leti
_uis rapuit rapietque gentis.

Quam paene furvae regna Proserpinae
et iudicantem vidimus Aeacum
__sedesque discriptas piorum et
_Aeoliis fidibus querentem

Sappho puellis de popularibus
et te sonantem plenius aureo,
__Alcaee, plectro dura navis,
_dura fugae mala, dura belli.

Utrumque sacro digna silentio
mirantur umbrae dicere, sed magis
__pugnas et exactos tyrannos
_densum umeris bibit aure volgus.

Quid mirum, ubi illis carminibus stupens
demittit atras belua centiceps
__auris et intorti capillis
_Eumenidum recreantur angues?

Quin et Prometheus et Pelopis parens
dulci laborum decipitur sono
__nec curat Orion leones
_aut timidos agitare lyncas.


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle. Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

D'autres odes d'Horace sur ce blog :

Elles sont trop nombreuses pour qu’on puisse en donner ici la liste :
si on est intéressé, saisir « Horace » dans l’outil de recherche
situé en haut à droite de cette page.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :