Josephus Parlistaneus (XVIe siècle, Italie) : Arrivée de la vieillesse : Ode 1

____Finis pour moi les doux sourires
De Vénus la charmante, et mère des Amours
____Jumeaux, fini tiède zéphyr
Propageant devers moi ses douces halenées,
____Fini sein printanier offert
Par la terre teintée de toutes les couleurs.
____Veines, viscères, sang, visage,
L’âge, dans sa rigueur, les ride et les contracte,
____Et le sinistre hiver de Thrace
De neige a saupoudré le brun de mes cheveux.
____Voici que peu à peu la force
Ignée quitte mon corps languide, et m’abandonne
____Comme une fleur fanée. Que si
La déesse aux trois corps, en son unique grâce,
____M’assiste ; que si la lumière
Au ciel brille pour moi de son éclat candide :
____Je ne craindrai le vent de Thrace,
Ni celui de l’Afrique attristé de nuages,
____Et la nécessité cruelle
Ne m’affaiblira point dans les difficultés,
____Mais au milieu de maints périls
Je vivrai plus constant que le prince arsacide.
____Et quand les Parques qui n’épargnent
Personne couperont le fil qui me concerne,
____Sortant des chaînes de ce corps,
Je vivrai plus heureux, peut-être, que les hommes.


__Jam nec dulce mihi Venus
Arridet gemini blanda Cupidinis
__Mater, nec tepidi leves
Adspirant animae dulce Favonii
__Nec vernos aperit sinus
Depicta omnigenis terra coloribus.
__Venas, viscera, sanguinem
Et rugis faciem contrahit aspera
__Aetas nigraque tempora
Spargit Threicia tristis hiems nive,
__Ac vis ignea languido
Paulatim fugiens corpore deficit,
__Ut flos aridus ; unica
Quod si tergemini gratia numinis
__Praesens adsit, et aetheris
Quod si praeniteat lux mihi candida,
__Flatus non ego Thracios,
Nec tristem metuam nubibus Africum
__Nec me dura necessitas
Quicquam diminuet rebus in asperis.
__Inter mille pericula
Sed vivam Arsacida principe firmior;
__Et cum fila legent mihi
Parcae, quae nequeunt parcere, nexibus
__Hujus corporis exiens
Vivam tunc hominum forte beatior.

(in Carmina illustrium poetarum italiorum tomus septimus [1720] p. 83)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle. Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

Du même Josephus Parlistaneus sur ce blog :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :