Catulle (84-54 av. J.-C.) : Le cycle d’Ameana (poèmes 41 et 43)

Femme assise (Picasso, 1938)


Ameana, fille fourbue de baise,
M’a demandé tout un paquet de pèze
‒ Oui, cette fille aux narines si moches,
La bonne amie du failli de Formies.
Vous attachés à la fille, ses proches !
Faites venir médecins et amies :
La fille est dingue ! ‒ Ah, vous voulez savoir ?
Elle hallucine en zieutant son miroir.


Salut, la môme au nez pas court,
Au pied pas beau, aux yeux pas noirs,
Aux doigts pas longs, au bec pas sec,
À la tapette pas fleurie,
Nana du failli de Formies.
On te dit belle en ta province,
On te compare à ma Lesbie ?
‒ Siècle de fous, siècle de ploucs !


Ameana puella defututa
tota milia me decem poposcit,
ista turpiculo puella naso,
decoctoris amica Formiani.
propinqui, quibus est puella curae,
amicos medicosque conuocate:
non est sana puella, nec nec rogate
Qualis sit, solet aes imaginosum !


Salve, nec minimo puella naso
nec bello pede nec nigris ocellis
nec longis digitis nec ore sicco
nec sane nimis elegante lingua,
decoctoris amica Formiani.
ten prouincia narrat esse bellam?
tecum Lesbia nostra comparatur?
o saeclum insapiens et infacetum!


Ces traductions originales, dues à Lionel-Édouard Martin, relèvent du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de les diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :