Martial (40-104 ap. J.-C.) : Un goinfre


Rien de plus pauvre et de plus goinfre que Santra.
Quand prié il se rue à quelque riche table
Où il a jour et nuit cherché à s’inviter,
Il prend trois fois de ris de porc, quatre d’échine,
Les deux cuisses du lièvre et les pattes d’avant,
A le front de mentir : « Je n’ai pas eu de grive ! »
Et celui de racler le pied glauque des huîtres.
Salissant de bouchées de gâteaux sa serviette,
Il y emmagasine aussi des raisins secs,
Non sans y ajouter quelques grains de grenade,
L’obscène rogaton d’une vulve sans farce,
Une figue avachie et un bolet mollet.
Sa serviette crevant sous ces mille larcins,
Il tiédit son gousset de rognures marines,
Du tronc d’un tourtereau dont il bâfra la tête.
À ses yeux, nulle honte à porter sa main longue
Vers ce que balayeurs et chiens ont délaissé.
Il faut à ce gosier plus que des proies solides :
Une flasque à ses pieds s’emplit de vin coupé.
Tout emporté chez lui, grimpées ses deux cents marches,
Peureusement reclus dans son taudis sous clé,
Le lendemain ce goinfre écoule ses regrats.


Nihil est miserius neque gulosius Santra.
Rectam vocatus cum cucurrit ad cenam,
Quam tot diebus noctibusque captavit,
Ter poscit apri glandulas, quater lumbum,
Et utramque coxam leporis et duos armos,
Nec erubescit pejerare de turdo
Et ostreorum rapere lividos cirros.
Buccis placentae sordidam linit mappam;
Illic et uvae conlocantur ollares
Et Punicorum pauca grana malorum
Et excavatae pellis indecens volvae
Et lippa ficus debilisque boletus.
Sed mappa cumjiam mille rumpitur furtis,
Rosos tepenti spondylos sinu condit
Et devorato capite turturem truncum.
Colligere longa turpe nec putat dextra,
Analecta quidquid et canes reliquerunt.
Nec esculenta sufficit gulae praeda,
Mixto lagonam replet ad pedes vino.
Haec per ducentas cum domum tulit scalas
Seque obserata clusit anxius cella
Gulosus ille, postero die vendit.

(in Epigrammaton liber VII, 20)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :