Martial (40-104 ap. J.-C.) : Une ivrognesse

Qui est Martial ?

Comme souvent Myrtale empeste la piquette,
Elle trompe son monde en bâfrant du laurier,
Mêle avec soin son vin, non d’eau, mais de feuillettes.
La verrais-tu venir le visage empourpré,
S’avançant, Paul, vers toi, couperose aux pommettes,
Tu croirais à raison qu’elle boit du laurier.


Fetere multo Myrtale solet vino,
sed fallat ut nos, folia devorat lauri
merumque cauta fronde, non aqua, miscet.
Hanc tu rubentem prominentibus venis
quotiens venire, Paule, videris contra,
dicas licebit « Myrtale bibit laurum. »

(in Epigrammaton liber V, 4)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :