Martial (40-104 ap. J.-C.) : L’édentée

Qui est Martial ?

Si j’ai bon souvenir, te restaient quatre dents :
Deux, Élie, en toussant, puis deux, te sont tombées.
Tu peux tousser, tousser, sans crainte, maintenant :
Tout autre accès de toux sera sans retombées¹.

¹ : Je tente, dans ce dernier vers, de reproduire les allitérations en [t] et en [s] du vers original ; et profite du hasard de la rime pour ajouter un jeu de mots (double sens de « retombées ») qui n’est pas chez Martial.

La même épigramme, traduite par Constant Dubos (1841) :


Si memini, fuerant tibi quattuor, Aelia, dentes:
____expulit una duos tussis et una duos.
Jam secura potes totis tussire diebus:
____nil istic quod agat tertia tussis habet.

(in Epigrammaton liber I, 19)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :