Martial (40-104 ap. J.-C.) : Embrasser les garçons rend barbu

Qui est Martial ?

Ta jeune barbe est souple, elle pousse si vague
Qu’une haleine, un soleil, qu’un vent léger l’élague.
Sous un même coton, le coing vert, voilé, luit
Quand un doigt virginal vient à frotter le fruit.
T’embrassé-je, Dindyme, en un surcroît de fièvre,
J’en ressors moustachu du duvet de tes lèvres.

NB : Je trouve sur le Net cette traduction récente (2012), qui me semble un peu fausse :
Si flou est ton duvet, si tendre, qu’une haleine,
Une brise impalpable, ou du soleil le trousse.
Il ressemble au coing mûr voilé d’un peu de laine,
Qui luit lorsqu’une enfant le pèle avec son pouce.
Quand j’appuie cinq baisers sur ta bouche avec fièvre,
Je deviens, Dindymus, barbu grâce à tes lèvres.
Tero, au sens de « frotter pour enlever, émonder, ébarber » (et non de « trousser ») : la jeune barbe de Dindyme n’est encore guère vaillante, un coup de vent suffit à la peler (comme on monde, par exemple, l’orge par friction). C’est ce qui amène la chute, que l’on comprend difficilement sinon. De même le « pouce virginal » (pollice virgineo) ne pèle-t-il pas le coing (rien n’est plus dur qu’une peau de coing, vert de surcroît [exactement : « allant à maturité »], et non pas « mûr) : il le frotte, enlevant la partie cotonneuse qui le recouvre. Ici encore, c’est cette comparaison, et cette isotopie thématique, qui annoncent les derniers vers.

Tam dubia est lanugo tibi, tam mollis, ut illam
__Halitus et soles et levis aura terat.
Celantur simili ventura Cydonea lana,
__Pollice virgineo quae spoliata nitent.
Fortius inpressi quotiens tibi basia quinque,
__Barbatus labris, Dindyme, fio tuis.

(in Epigrammaton liber X, 42)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :