Rainer Maria Rilke (1875-1926) : Opulente pomme / Voller Apfel


Opulente pomme, poire, et banane,
fruit du groseillier… Tout cela qui parle
de mort et de vie en bouche… Il me semble…
Voyez cet enfant, lisez son visage

au temps du régal. Cela vient de loin.
Le nom s’en perd-il lentement en bouche ?
En place de mots coulent des richesses
que la chair du fruit, surprise ! libère.

Dites sans détour : qu’appelez-vous pomme ?
Le lent condensé de cette douceur
qui dans la saveur monte sans peser,

qui se fait clarté, transparence, éveil,
et dualité, soleil, terre, ici ‒ :
Apprendre, sentir, jouir ‒, en géant !


Voller Apfel, Birne und Banane,
Stachelbeere… Alles dieses spricht
Tod und Leben in den Mund… Ich ahne…
Lest es einem Kind vom Angesicht,

wenn es sie erschmeckt. Dies kommt von weit.
Wird euch langsam namenlos im Munde?
Wo sonst Worte waren, fließen Funde,
aus dem Fruchtfleisch überrascht befreit.

Wagt zu sagen, was ihr Apfel nennt.
Diese Süße, die sich erst verdichtet,
um, im Schmecken leise aufgerichtet,

klar zu werden, wach und transparent,
doppeldeutig, sonnig, erdig, hiesig –:
O Erfahrung, Fühlung, Freude –, riesig!

(in Die Sonette an Orpheus [I, 13] 1923)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :