René Schickele (1883-1940) : Place de Potsdam / Potsdamer Platz

Qui est René Schickele ?

Une rue dorée : je marche le long,
le soleil se couche et le ciel s’y fond.

Des femmes y vont, beautés légendaires,
s’attardant devant des boutiques claires.

La Potsdamer Platz nage dans les fleurs,
rêvant de la lune, insigne faveur.


Ich geh eine ganz vergoldete Straße entlang,
Der Himmel zerfließt im Sonnenuntergang,

Da kommen Frauen, märchenschön,
und bleiben vor glitzernden Läden stehn.

In Blüten schwimmt der Potsdamer Platz,
er träumt vom Mond, dem Götterschatz.

(in Weiß und Rot, 1910)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :