Georg Trakl (1887 – 1914) : Toussaint / Allerseelen (in Poésies complètes)

Bouts d’hommes, bouts de femmes, les tristes complices,
Épandent aujourd’hui, bleues, rouges, des fleurettes
Sur leurs caveaux, qui timidement s’éclaircissent.
Ils sont devant la mort de pauvres marionnettes.

Oh, qu’ils semblent ici humbles et angoissés,
Tels des ombres, debout, masqués de  noirs buissons !
Dans le vent automnal pleure qui n’est pas né,
On voit aussi des feux partir en déraison.

Les soupirs des amants vont dans les frondaisons
Et tout là-bas pourrit la mère avec l’enfant
La ronde des vivants paraît une illusion,
Diffuse étonnamment dans le soir et le vent.

Si confuse est leur vie, tourmentée d’émotions !
Dieu, pitié pour la femme en son cruel désastre
Et pour ce désespoir plein de lamentations.
Des esseulés sans mots errent en salle d’astres.

***

Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.
Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

***

Die Männlein, Weiblein, traurige Gesellen,
Sie streuen heute Blumen blau und rot
Auf ihre Grüfte, die sich zag erhellen.
Sie tun wie arme Puppen vor dem Tod.

O! wie sie hier voll Angst und Demut scheinen,
Wie Schatten hinter schwarzen Büschen stehn.
Im Herbstwind klagt der Ungebornen Weinen,
Auch sieht man Lichter in die Irre gehn.

Das Seufzen Liebender haucht in Gezweigen
Und dort verwest die Mutter mit dem Kind.
Unwirklich scheinet der Lebendigen Reigen
Und wunderlich zerstreut im Abendwind.

Ihr Leben ist so wirr, voll trüber Plagen.
Erbarm’ dich Gott der Frauen Höll’ und Qual,
Und dieser hoffnungslosen Todesklagen.
Einsame wandeln still im Sternensaal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :