Remets ton habit de lumière…


« Remets ton habit de lumière
ton vêtement de plume
nul besoin de dorure
pour aller dans le bleu
et le nageur à coups d’épaule
se hisse vers le ciel
bien aussi sûrement qu’il glisse dans la mer
le bateau monte aussi
ailé à pleines voiles
et le poisson fertile
et l’ange et la fusée
des sèves érectiles
dans l’air où l’été perce
des clairières de gestes »

(Saint-Kitts et Nevis, décembre 2001)

(in Ulysse au seuil des îles, éditions Ibis rouge [2004]
Prix poésie du Salon du Livre Insulaire 2005)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :