Martial (40-104 ap. J.-C.) : Lesbie aime être matée

Qui est Martial ?

Porte ouverte et sans garde : ainsi toujours, Lesbie,
Pèches-tu sans masquer rien de tes coucheries.
Le voyeur te plaît plus que ne fait le miché ;
À ton gré, le plaisir ne se prend pas caché.
Ailleurs : rideaux, verrous, couvrent les créatures,
Et aux murs des bordels, rares sont les fissures !
Apprends donc la pudeur avec Laïs, Chio,
Qui voilent leur tapin dans l’ombre des tombeaux¹ !
Dans mon blâme, Lesbie, il n’est rien qui te plaise ?
J’interdis qu’on te voie et non pas qu’on te baise.

¹: Laïs et Chio, péripatéticiennes sans doute de bas-étage, devaient vendre leur charme dans les cimetières. Ce type de prostitution était assez fréquent à Rome pour que Martial évoque ailleurs (III, 93) celles qu’il appelle bustuariae moechae ( = gourgandines de nécropole).

Incustoditis et apertis, Lesbia, semper
__liminibus peccas nec tua furta tegis,
et plus spectator quam te delectat adulter
__nec sunt grata tibi gaudia si qua latent.
At meretrix abigit testem veloque seraque
__raraque Submemmi fornice rima patet.
A Chione saltem vel Laide disce pudorem:
__abscondunt spurcas et monumenta lupas.
Numquid dura tibi nimium censura videtur?
__deprendi veto te, Lesbia, non futui.

(in Epigrammaton liber I, 34)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :