Gottfried Benn (1886-1956) : Express / D-Zug

Qui est Gottfried Benn ?

Brun de cognac. Brun de feuillage. Brun rouge. Jaune malais.
Express Berlin-Trelleborg et les bains de la Baltique.

Chair qui allait nue.
Brunie par la mer jusque dans la bouche.
Mûrement inclinée. Vers le bonheur grec.
Nostalgie des faucilles : qu’il est vaste, l’été !
Jour pénultième du neuvième mois, déjà ! –

Éteules et dernières gerbes en nous pantellent.
Déploiements, le sang, les fatigues,
les proches dahlias nous troublent. –

Brun-d’hommes se rue sur brun-de-femmes :

Une femme est quelque chose pour une nuit.
Et si c’était bien, va pour la prochaine !
Oh ! puis se retrouver tout seul avec soi-même !
Ces mutismes ! Ces poussées qu’on vous inflige !
Une femme est quelque chose avec odeur.
D’indicible ! Agonise ! Réséda.
Dedans sud, pâtre et mer.
Un bonheur s’appuie contre tout versant. –

Brun-clair-de-femmes trébuche contre brun-foncé-d’hommes :

Retiens-moi ! Eh, je tombe !
J’ai la nuque si lasse.
Ô cette douce fiévreuse
dernière odeur des jardins. –


Braun wie Kognak. Braun wie Laub. Rotbraun. Malaiengelb.
D-Zug Berlin-Trelleborg und die Ostseebäder.-

Fleisch, das nackt ging.
Bis in den Mund gebräunt von Meer.
Reif gesenkt. Zu griechischem Glück.
In Sichel-Sehnsucht: wie weit der Sommer ist!
Vorletzter Tag des neunten Monats schon!-

Stoppel und letzte Mandel lechzt in uns.
Entfaltungen, das Blut, die Müdigkeiten,
die Georgiennähe macht uns wirr.-

Männerbraun stürzt sich auf Frauenbraun:

Eine Frau ist etwas für eine Nacht.
Und wenn es schön war, noch für die nächste!
Oh! Und dann wieder dies Bei-sich -selbst-sein!
Diese Stummheiten! Dies Getriebenwerden!
Eine Frau ist etwas mit Geruch.
Unsägliches! Stirb hin! Resede.
Darin ist Süden, Hirt und Meer.
An jedem Abhang lehnt ein Glück.-

Frauenhellbraun taumelt an Männerdunkelbraun:

Halte mich! Du, ich falle!
Ich bin im Nacken so müde.
O dieser fiebernde süße
letzte Geruch aus den Gärten.-

(in Fleisch. Gesammelte Lyrik, 1917)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :