Kathinka Zitz-Halein (1801-1877) : Le poète / der Dichter

Qui est Kathinka Zitz-Halein ?


C’est le sort du poète, à lui seul imparti,
Que de haut s’élever au-dessus du vulgaire
Du fait que dans sa vie, il vit d’imaginaire,
Se tenant au plus près du céleste parvis.

La parole divine en ses mots retentit,
Le spleen et ses génies volètent sur son aire,
Et le Beau dont le ciel l’a fait dépositaire
Expire dans ses vers faits de rêve et dépit.

De douces harmonies émanent de sa bouche
Et ses mots au complet sont des sensations
Qu’éprouvent mêmement l’envie et la blessure.

Jamais nulle bassesse ici-bas ne le touche,
Car il va librement vers de beaux horizons,
Bellement couronné de sa gloire future.


Nur dem Dichter ist das Loos geworden,
Über And’re hoch sich zu erheben,
Denn er lebt ein Phantasieenleben,
Näher steht er an des Himmels Pforten.

Sprach’ der Gottheit tönt aus seinen Worten,
Genien der Wehmut ihn umschweben,
Was der Himmel Schönes ihm gegeben,
Haucht er aus in sehnenden Akkorden.

Seiner Lipp’ entströmen sanfte Lieder,
Alle seine Worte sind Gefühle
Die der Schmerz und auch die Lust empfunden.

Niedriges zieht nimmer ihn hernieder,
Denn er wandelt frei zum schönen Ziele,
Mit des Nachruhms schönem Kranz umwunden.


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :