Christoph Danne (né en 1976) : cibles mouvantes / bewegliche ziele


du train de nuit qui entre
en gare venant de Copenhague

glissent des plaques de glace
sur le ballast ri
deaux tirés les
compartiments lourdement
moirés bleu sombre
vrombissent et sifflent s’arrête
-t-il dessous nous dans les puits
de lumière dansent les
phalènes le quai sous
mes pieds chape
flottante je ne sais pas
n’ai jamais su
comment on dit adieu


vom einrollenden
nachtzug aus kopenhagen
rutschen flächen aus eis
ins gleisbett zu
gezogene gardinen die
abteile schimmern dunkel
blau schwer unter
dröhnen und pfeifen macht
er halt unter uns in den licht
schächten tanzen die
falter der bahnsteig zu
meinen füßen ein schwimmender
estrich ich weiß nicht
und wusste nie wie
man abschied nimmt


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :