Kerstin Preiwuß (née en 1980) : Dehors Monde est toujours le très proche / Außen ist Welt immer das ganz Nahe

Qui est Kerstin Preiwuß ?


Dehors Monde est toujours le très proche.
Le chat fait les yeux jaunes.
L’oiseau son bec est en corne.
Son œil une grotte bleue.
Le restant croule.
Le matin l’herbe sent toujours le frais.
Je reste longtemps sans bouger
parmi la nuée de moustiques
jusqu’à pouvoir l’inspirer.
Laissez toutes bêtes venir sur moi.
Monde est toujours ainsi.


Außen ist Welt immer das ganz Nahe.
Der Kater blickt gelb.
Der Schnabel des Vogels ist aus Horn.
Sein Auge eine blaue Höhle.
Der Rest verfällt.
Morgens riecht das Gras immer frisch.
Ich bewege mich so lange nicht
durch den Mückenschwarm
bis ich ihn einatmen kann.
Lasst alle Tiere über mich kommen.
Welt ist immer so.

In Gespür für Licht (Berlin Verlag, 2016)


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :