Giorgio Cichino (1514-1599) : Amours nocturnes

Qui est Giorgio Cichino ?


Acon immole, ô Nuit, Obscurités muettes,
pour vous ce noir bétail, vous offre des galettes.
Repos qui m’es plus cher que soleil éclatant,
que lumière, et qui seul apaises mon tourment !
Si t’agréent voluptés d’amants, amours secrètes,
quand passionnément les baisers se répètent,
secours-moi, bonne Nuit, vêts-toi d’obscurités,
cependant que je cours devers mes voluptés.


NB : On trouvera, sur ce site, d’autres épigrammes de Giorgio Cichino, traduites par mes soins (et, pour autant que j’en sache, pour la première fois en français), en faisant une recherche sur son nom.


Has nigras tibi, nox, pecudes, tenebraeque silentes,
__mactat Acon vobis, rustica liba ferens.
Carior o solis radiis mihi, carior ipsa
__luce, quies, curis quae data es una meis.
Si te furta juvant Veneris, si gaudia amantum
__dulcia, dum cupide basia utrimque sonant,
affer opem, bona nox, furvis velata tenebris,
__gaudia dum properans ad sua fertur Acon.

(in Carmina [première publication : 1976])


Cette traductione originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.  Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.


 

%d blogueurs aiment cette page :