Rose Ausländer (1901-1988) : Harlem

Mélancolique
Lune
Sur les slums

Des blues sanglotent
Dans des bars

Des canyons absorbent
Les étoiles

Rock-and-roll
Nuit-néon
Jusqu’à l’éveil
Du rêve diurne

Laisse luire
Ces tiennes
Dents de neige
Harlem

Quand la somnambule
Lune
Dans la gorge
Tombe

***

Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle.
Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

***

Melancholischer
Mond
Über Slums

Blues schluchzen
In Bars

Canyons verschlucken
Die Sterne

Rock-and-roll
Neonnacht
Bis der Tagtraum
Erwacht

Lass leuchten
Deine
Schneezähne
Harlem

Wenn der Nachtwandler
Mond
In die Schlucht
Fällt

(in Hügel aus Äther unwiderruflich: Gedichte und Prosa 1966-1975)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :