Horace : Fêtons Neptune (Festo quid potius die Neptuni faciam?, in Odes, III, 28)

____C’est fête de Neptune, et qu’ai-je
de mieux à faire ? extirpe donc de sa cachette,
____Lydé, prestement le cécube,
et force la sagesse en ses retranchements.

____Tu vois, l’après-midi s’incline,
et comme si le jour s’arrêtait en plein vol,
____tu boudes à tirer des combles
une amphore endormie depuis sous Bibulus ?

____Nous chanterons l’irréductible
Neptune, et la toison – verte – des Néréides,
____tu diras, sur la lyre courbe,
Latone, et de la Cynthienne les traits vifs.

____L’ultime chant, pour qui tient Cnide
et les Cyclades fulgurantes, et visite
____Paphos en attelage à cygnes ;
une juste berceuse, aussi, dira la nuit.


___Festo quid potius die
Neptuni faciam? Prome reconditum,
___Lyde, strenua Caecubum
munitaeque adhibe vim sapientiae.

___Inclinare meridiem
sentis ac, veluti stet volucris dies,
___parcis deripere horreo
cessantem Bibuli consulis amphoram?

___Nos cantabimus invicem
Neptunum et viridis Nereidum comas,
___tu curua recines lyra
Latonam et celeris spicula Cynthiae;

___summo carmine, quae Cnidon
fulgentisque tenet Cycladas et Paphum
___iunctis visit oloribus;
dicetur merita Nox quoque nenia.


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle. Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

D'autres odes d'Horace sur ce blog :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :