Horace : Au Faune (Faune, Nympharum fugientum amator, in Odes, III, 18)

Faune, toi qui aimes les fuyantes Nymphes :
parmi mes confins, mes champs ensoleillés,
marche sans colère, et repars-t’en sans nuire
________aux petits des bêtes,

si à l’année pleine un tendre chevreau tombe,
si dans le cratère, intime de Vénus,
le vin coule à verse, et si le vieil autel
________de maint encens fume.

Dans la plaine herbue tout le troupeau folâtre,
quand pour toi décembre et ses Nones reviennent,
le village vaque, en fête, aux prés avec
________le bœuf inactif ;

Entre les hardis moutons le loup musarde,
la forêt pour toi déploie d’agrestes dais,
le manant, ravi, frappe trois fois du pied
________la terre abhorrée.


Faune, Nympharum fugientum amator,
per meos finis et aprica rura
lenis incedas abeasque parvis
______aequus alumnis,

si tener pleno cadit haedus anno
larga nec desunt Veneris sodali
vina craterae, vetus ara multo
______fumat odore.

Ludit herboso pecus omne campo,
cum tibi Nonae redeunt Decembres,
festus in pratis vacat otioso
______cum bove pagus;

inter audacis lupus errat agnos,
spargit agrestis tibi silva frondes,
gaudet invisam pepulisse fossor
______ter pede terram.


Cette traduction originale, due à Lionel-Édouard Martin, relève du droit de la propriété intellectuelle. Il est permis de la diffuser, à la condition expresse que le nom du traducteur soit clairement indiqué.

D'autres odes d'Horace sur ce blog :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :